Bilan National du Développement Durable

Réalisation du bilan national de développement durable

Le Bilan national de développement durable a tout d’abord été une recommandation du plan climat lors de son dernier conseil national tenu en décembre 2013. Ce bilan, avec l’avènement de la loi d’orientation sur le développement durable devient une exigence légale qui impose la réalisation annuelle de ce bilan.

C’est dans ce cadre, que le Conseil Climat, depuis le début de l’année 2014 a entrepris de réaliser ce premier bilan avec l’appui de son partenaire technique l’ADETEF. Cet exercice, pour le Gabon, doit permettre l’intégration des divers systèmes de gestion des données issues principalement des administrations sectorielles.

Les ministères techniques produiront et partageront l’ensemble des données résultant du suivi des indicateurs associés aux objectifs de développement durable appartenant à chacun des piliers sur lesquels repose le Plan stratégique Gabon émergent (PSGE), et qui rejoignent les différents aspects économiques, sociaux et environnementaux de la vision que sous-tend cette stratégie nationale de développement.

La démarche gabonaise s’appuie sur son plan stratégique de développement (PSGE) et les principes qui gouvernent la gestion du développement durable contenu dans la loi d’orientation

  1. La Loi d’orientation sur développement durable fixe les principes et les objectifs fondamentaux qui gouverneront l’action des pouvoirs publics, des opérateurs économiques et de la société civile dans la démarche stratégique proposée par l’État pour atteindre son objectif d’émergence économique, grâce à la mise en valeur et à l’exploitation efficace et durable des nombreuses ressources que recèle le territoire national.
  2. Outils et supports de suivi et de reporting nécessaires au bilan de développent durable Les outils de suivi et de reporting se basent sur le PSGE et font référence aux différents programmes et à leurs plans de travail. Ces outils sont complétés par des documents sectoriel qui contiennent les objectifs et – en partie – des indicateurs permettant le suivi de différentes activités retenues dans le cadre de programmes (pluri-) annuels. Les indicateurs sont présentés comme variables (taux, quantités…), parfois, au niveau des PAP, avec indication des résultats annuels prévus et de la cible pluriannuelle
  3. Trois niveaux d’intégrations sont proposés :
    • le niveau international (bilan consolidé + interactions du Gabon avec d’autres pays et ses engagements internationaux),
    • le niveau national (bilan national consolidé, agrégation des bilans sectoriels)
    • le niveau ministériel (bilans sectoriels).
  4. Des thématiques et des variables de suivi identifiées pour chaque niveau d’intégration
    • au niveau du bilan des relations internationales
    • au niveau du bilan National
    • les indicateurs transversaux (actions phares) : PSGE / Niveau National.